Thérèse Caillaux et Anna Quinquaud

Adrienne Bolland dont nous avons découvert la maison natale à Arcueil au 2 rue des écoles, (aujourd'hui 14 rue Paul Signac), n'est pas la seule célébrité de la rue. Thérèse Caillaux, née le 26 juillet 1859 à Paris, veuve Quinquaud, sculptrice, a habité avec ses quatre enfants Alfred, Joseph, Anna et Fanny, une maison située au n°6  rue des écoles (aujourd'hui n°18) après 1896 jusqu'à son décès à Arcueil le 12 mai 1928. Elle eut un atelier dans la maison et dans sa propriété de Lafat (Creuse), village d'origine de son mari Charles Quinquaud (1841-1894).
Alfred Quinquaud, né le 19 novembre 1884 et décédé le 16 avril 1961, sera professeur de médecine comme son père. Joseph Quinquaud, né le 17 novembre 1885 et décédé le 29 novembre 1946, sera administrateur des colonies. Fanny Quinquaud, née le 8 juin 1892 et décédée le 22 novembre 1982, aura deux enfants ayant encore des descendants notamment en Creuse, de Pierre Legendre (1892-1965) architecte. Le mariage Quinquaud Legendre a eu lieu à Arcueil le 21 octobre 1921. Anna Quinquaud, née le 5 mars 1890 et décédée le 5 décembre 1984, sera une artiste reconnue. Second prix de Rome de sculpture en 1924, elle fit avec « La femme du Fouta-Djallon » la couverture de l'Illustration le 27 juin 1931 lors de l'exposition coloniale pour une sculpture réalisée à partir de ses séjours en Afrique Occidentale française. 
Au moment où la ville d'Arcueil organise un parcours artistique autour  d'œuvres de sculpteurs et de peintres contemporains Claude Viseux, Louis Derbré et Antonio Segui qui ont eu ou ont encore leur atelier dans la ville, nous vous invitons à découvrir dans ce blog quelques unes des œuvres de deux sculptrices arcueillaises du début du XXe siècle : Thérèse Caillaux (1859-1928) et Anna Quinquaud (1890-1984) et leur généalogie sur geneanet. Lire de dossier sur Anna Quinquaud et Thérèse Caillaux.

Voir la généalogie de Thérèse Caillaux et Anne Quinquaud