Séance de généalogie interactive le 24 novembre à 18h30

La résolution d’une énigme généalogique : A partir de photos de famille du peintre Jacques Wély (1873-1910). Le cas de deux sœurs qui ne le sont pas.
Ascendance du peintre et de son épouse et illustration d'œuvres du peintre.

Mme Wély
Ma mère a hérité d’une amie, veuve, morte sans héritier, de deux tableaux et de quelques dessins du peintre Jacques Wély (1873-1910) et de l’album de photos de cette amie.
Elle avait mis des légendes sur ses photos : mon père, mon grand-père, mon frère, ma sœur. Pour cette dernière, elle avait indiqué sur plusieurs photos : Ma sœur, Mme Wély, donc Jacques Wély est le beau-frère de cette dame.
Ayant commencé à faire l’histoire et la généalogie de Jacques Wély, je découvre un article du Figaro d’août 1908, parlant de sa femme, qui retrouve son père après 38 ans de séparation. D’après cet article, Madame Wély est une italienne, née à Londres en 1870 et fille d’un célèbre révolutionnaire italien Amilcare Cipriani.
Or, l’amie de ma mère, Madame Queyroux, (dont je ne connais au départ que le nom d’épouse), ne lui a jamais dit qu’elle était d’origine italienne. Comment ces deux femmes, Madame Wély et Madame Queyroux sont-elles sœurs ? Et le sont-elles vraiment ?
Après la solution de cette énigme, je parlerai de l’ascendance du peintre et montrerai quelques photos de ses œuvres : cartes postales, affiches, dessins humoristiques, illustrations de livres et tableaux. Pierre Maussion